Actualités

Vous êtes ici : 
  1. Accueil
  2. Actualités
06 février 2017 | Toutes

Développement d’un nouveau test permettant l’obtention de résultats sans interférence, pour les patients atteints de myélome traités par l’anticorps monoclonal daratumumab (Darzalex)

Sebia, a annoncé le 30 janvier avoir signé un accord de partenariat avec Janssen Biotech, pour le développement d’un test In Vitro qui déplace l’éventuelle interférence que pourrait causer le DARZALEX® (daratumumab) lors de la recherche de la protéine monoclonale du patient sur le test d’immunofixation.

Le 30 janvier 2017, les sociétés Sebia, productrice de tests de laboratoire pour l’évaluation du pic monoclonal des patients, et Janssen Biotech, fabriquant du Darzalex, ont signé un accord de partenariat pour le développement d’un nouveau test. Ce test est destiné à éliminer les interférences potentielles chez les patients traités par Darzalex dans le cadre du suivi du myélome.

Il est maintenant reconnu en effet que les anticorps monoclonaux tels que le Darzalex, prescrits dans le cadre des nouveaux traitements pour le myélome multiple, peuvent interférer avec les anticorps produits par les cellules myélomateuses du patient dans l’analyse dite par immunofixation ou typage et suivi de la protéine monoclonale. Cela peut induire en erreur les professionnels de santé lors de l’interprétation de la réponse du patient au traitement.

Le Darzalex est actuellement prescrit aux patients dans le cadre d’essais cliniques, et le suivi des patients peut être assuré notamment par la mesure de la maladie résiduelle par évaluation des cellules tumorales demeurant dans la moelle osseuse (par cytométrie de flux ou séquençage de nouvelle génération). Il sera néanmoins essentiel au confort du patient de pouvoir disposer de ce réactif  IVD (In Vitro D), Hydrashift 2/4 daratumumab, qui permettra une interprétation claire des résultats par immunofixation, sans interférence du Darzalex. Il faut noter que ce test IVD est réservé aux patients traités avec le Darzalex et ne peut pas être utilisé pour des échantillons de patients traités avec d’autres anticorps monoclonaux thérapeutiques.

 

En savoir plus, avec le compte rendu de presse Sebia