Appli mobile MonAF3M
JNM 2018

MYÉLOME ET RISQUE INFECTIEUX

Myélome et risque infectieux

Du fait du désordre des défenses immunitaires, induit par la prolifération de plasmocytes malades à l’intérieur de la moelle et par les traitements (corticoïdes et chimiothérapie), les infections sont un problème fréquent au cours du myélome multiple. Ces infections peuvent dégénérer très vite et elles doivent être traitées sans hésitation par des antibiotiques. La vaccination contre certaines infections bactériennes ou virales est recommandée (pneumocoque et grippe). Sans être inquiet en permanence, il est essentiel qu’un malade du myélome soit très vigilant en cas d’apparition de fièvre, n’hésite à consulter son médecin.

En cas de phénomènes infectieux à répétition, des immunoglobulines peuvent aussi être prescrites.