application
MOOC AF3M Octobre 2019

ENQUÊTE AF3M 2017

Depuis novembre 2016, les associations de patients sont invitées, à titre expérimental, à transmettre à la Commission de transparence mise en place par la Haute Autorité de Santé (HAS) leurs attentes et retours d’expérience sur les médicaments en cours d’évaluation.

Sollicitée par cette dernière, l’AF3M lance une enquête dont le but est d’évaluer, dans un délai d’un mois, l’Amélioration du Service Médical Rendu (ASMR) des nouveaux médicaments ayant obtenu de la part de l’Agence Européenne de Santé une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM).

Compte tenu de l’intérêt majeur que revêt pour les malades du myélome le fait que ces nouveaux médicaments puissent être rapidement disponibles, il est important que le plus grand nombre d’entre vous puisse répondre à cette enquête. Celle-ci va en effet nous permettre de transmettre à la HAS d’une part vos attentes vis-à-vis des nouveaux médicaments en cours d’évaluation, d’autre part votre ressenti et enfin votre expérience si vous en avez déjà bénéficié au travers d’un Essai Clinique ou d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU).

Nous vous invitons donc :

Merci de consacrer 10 minutes, pour cette étude qui prendra fin le vendredi 10 mars 2017, et permettre un délai d'analyse.
Le lien pour répondre à l'enquête af3m/A+A/HAS.

Le dispositif d’évaluation mis en œuvre par la HAS en vue d’évaluer l’Amélioration du Service Médical Rendu des nouveaux médicaments ayant obtenu l’AMM, a connu récemment plusieurs évolutions :

C’est à partir de cette évaluation que le Ministre de la Santé est conduit à fixer les conditions de leur prise en charge, notamment leur taux de remboursement et leur prise en charge par la CNAM au titre de la « liste en sus ». Sachez que dans l’hypothèse où ces nouveaux médicaments ne seraient pas repris sur cette liste en sus leur prise en charge financière restera à la charge des hôpitaux, donc soumise aux contraintes de leur budget, au lieu d’être assurée par la CNAM comme c’était le cas jusqu’alors pour tous les médicaments dits innovants. Cette situation conduirait à l’évidence à un réel risque quant à leur accès.

Je tiens à remercier les membres du Comité scientifique de l’AF3M et l’équipe de A+A à qui nous avons confié la réalisation de cette enquête, pour leur implication dans l’élaboration et la validation du questionnaire qui a dû être mis en place dans un délai très court eu égard aux exigences fixées par la HAS pour disposer du point de vue des patients vis-à-vis de ces nouveaux médicaments.

De manière à nous permettre de rapprocher les résultats de cette enquête avec ceux de l’étude conduite en 2013 sur le ressenti et le vécu des malades du myélome vis-à-vis de leur parcours de soins, nous avons retenu de solliciter pour cette enquête tous les malades du myélome : cela nous permettra de comparer l’évolution de l’impact des traitements du myélome sur votre qualité de vie et également de prendre en compte vos attentes que vous ayez ou non déjà bénéficié de ces nouveaux médicaments.

Je vous remercie par avance de prendre le temps de répondre à cette enquête, elle sera clôturée le vendredi 10 mars. Bien évidemment nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour vous en présenter les résultats et vous tenir informés des suites données par la HAS à cette première contribution de l’AF3M à l’évaluation des nouveaux médicaments. 

Bernard DELCOUR
Président de l'Association Française des Malades du Myélome Multiple (AF3M)